AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Caractéristiques médicales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Caractéristiques médicales Dim 25 Déc - 18:56

Vampires - Caractéristiques médicales


Durant l'analyse, les chercheurs ont étés - par la première - confrontés avec la similarité frappante avec un cas médical extrêmement rare décelé chez les humains et nommé porphyrie érythropoïétique congénitale (PEC). Il a été mis en évidence que cette maladie comportait les mêmes mécanismes et les mêmes symptômes.

Les hématies sont la cause de celle-ci. Elles ont à charge le transport des gaz respiratoires et sont constitués – entre autre – d'hème, une molécule contenue dans l'hémoglobine dont l'anneau organique central se nomme la porphyrine qui contient la plupart du temps un atome de fer afin d'attirer l'oxygène à transporter. La maladie en question est une déficience d'une enzyme appelée l'uroporphyrinogène III-synthase, ce qui entraîne la libération dans le sang de la porphyrine, qui n'est plus rattachée à l'hème qui avait pour rôle, entre autres, de la protéger du soleil. Ainsi exposée à celui-ci, elle capte son énergie et la transforme d'une manière qui est néfaste pour l'organisme. Il s'en suit de nombreux symptômes dont le principal, et à la fois le plus dangereux, est la photodermatie. En voici une liste détaillée :

  • Photodermatie : sensibilité exacerbé à la lumière, pouvant entraîner cloques, ampoules, éruptions cutanées voir des brûlures allant jusqu'au troisième degrés et entraîner la mort de l'individu. La peau se régénère beaucoup plus difficilement et les expositions au soleil laissent souvent des cicatrices irréversibles.

  • Des crises de douleurs abdominales extrêmement douloureuses provoqués par une dilatation de la rate, par certains aliments (ail, fines herbes, alcool) ou par des médicaments, en particuliers, les moyens de contraception et anti-douleurs.

  • L'Erichrodontie, qui consiste en une légère destruction de la gencive (faisant ressortir un peu les dents) ainsi qu'en une déformation des dents, en particulier des incisives et canines supérieures, qui continuent de pousser. De plus les dents se colorent d'une couleur rougeâtre, tout comme les lèvres, les ongles, les gencives et l'urine.

  • Des troubles neuropsychiatriques tels que l'insomnie, l'irritabilité, l'impulsivité, l'agressivité voir la violence viennent compléter le tableau. D'autres symptômes tels que la pousse excessive des poils, ongles et cheveux apparaissent également.


En partant des travaux effectués sur ses malades, les chercheurs du département de recherche ont établit une base d'approche qui a permit de trouver rapidement la cause de la différence entre les vampires et les humains. Et les résultats semblèrent être la réponse positive à cette théorie de rapprochement : La porphyrine, chez les vampires, est bien plus complexe que chez les humains. Il ne s'agit d'ailleurs même plus à proprement parler de porphyrine mais des études sur des sujets vivants ont montrés que lors de la transformation d'un être humain en vampire, c'est cette molécule qui est transformé et qui fait tout le changement entre les deux espèces ; il est donc considéré qu'il s'agit tout de même d'un cas de porphyrie.

Cette molécule, chez un vampire, possède de nombreuses enzymes qui ont pour fonction la conversion de l'hémoglobine en énergie (ce qu'on ne retrouve dans aucune autre enzyme connue). Lors de la transformation d'un être humain en vampire, elle entame un processus dit de "cannibalisme". La porphyrine humaine est complexifié pour devenir vampirique et absorbe la molécule d'hémoglobine afin de constituer l'énergie nécessaire à son développement et à la transformation de l'individu qui en demande beaucoup. Ce cannibalisme est la cause de la sensation de brûlure dans les veines de l'individu : les enzymes sont parfois relâchés en surnombre et s'attaquent aux nerfs, causant des douleurs.

Il en résulte un fait très important dans l'organisme du vampire : le sang ne peut plus transporter de d'oxygène et donc alimenter les organes et les muscles. C'est là que rôle de la porphyrine devient essentiel dans la constitution d'un vampire : une enzyme est une molécule permettant de réduire le coût en énergie d'activation d'une réaction chimique tout en accélérant celle-ci jusqu'à des millions de fois. Elles permettent donc, pour une demande moindre, d'augmenter considérablement les effets de la réaction dans le métabolisme.

Lorsque la porphyrine absorbe l'hémoglobine qui la contient initialement, elle obtient – par transformation – une énergie tout simplement phénoménale. Cette énergie vient remplacer l'oxygène est permet l'activation des muscles et la conservation des fonctions cérébrales. Plus encore, elle permet, en transformant l'hème contenue dans l'hémoglobine ainsi que les thrombocytes présents dans le sang, une capacité de régénération d'une rapidité hallucinante, allant en moyenne 7,4 fois plus vite que celle des humains.

On peut dire que la principale caractéristique médicale qui différencie l'être humain du vampire est un rapport de consommation d'énergie dont la différence est à peut prêt celle qui existe entre le charbon et le nucléaire. L'énergie donnée aux muscles est tellement colossale qu'elle donne au vampire une force et une agilité hors du commun. Pour ce qui est de l'immortalité de celui-ci, la cause n'a toujours pas été trouvé mais constitue un des principaux axes de recherche du département de recherche.

Par contre la porphyrine ne sait toujours pas gérer l'énergie solaire, ce qui a les mêmes conséquences que pour un cas de porphyrie érythropoïétique congénitale, voir pire (un vampire peut mourir en une heures d'expositions au soleil, au bout de moins d'une demie heure, il tombe immanquablement dans le coma et les tissus brûlés ne se régénèrent pas). La porphyrine a également une durée de vie limité, c'est pourquoi le vampire à besoin d'ingérer du sang : pour transformer de nouvelles molécules et pour absorber de nouvelle cellules d'hémoglobine.

Au bout d'un moment, des chercheurs suggérèrent que c'était la porphyrie érythropoïétique congénitale qui était dérivé de la porphyrie érythropoïétique bilatérale complète et non l'inverse. En effet, l'accouplement d'un être humain avec un vampire a 95% de chances d'aboutir à la naissance d'un vampire et 5% de chances d'aboutir à un cas de PEC.
AdminPrivateavatarMessages : 49
Date d'inscription : 09/08/2011

Dogtag
Âge: ? ans
Accréditations: auncune
Domaine de compétences:
Voir le profil de l'utilisateur http://initiative.forums-rpg.com
Revenir en haut Aller en bas

Caractéristiques médicales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Initiative :: Académie :: Les STs :: Vampires.-
Sauter vers: