AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sociologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Sociologie Dim 25 Déc - 19:07

Vampires - Sociologie



Les principales caractéristiques sociologiques des vampires tiennent du fait de leur immortalité ainsi que de leur vulnérabilité à la lumière. Premièrement, puisqu'ils ne peuvent mourir de vieillesse, on peut facilement constater de la première cause de décès dans cette population est le suicide. Il est parfois ritualisé et organisé par les groupes dans lequel se trouve l'individu désirant mourir. Les causes de cette volonté sont généralement la lassitude ou la perte d'une multitude d'êtres chers mortels causant un bagage psychologique trop important pour la personne.

Lorsqu'ils ne se donnent pas la mort, la plupart des vampires trop vieux développent des névroses et/ou psychopathologies qui les rendent la plupart du temps dangereux. D'autres encore, pour combattre l'ennui à long terme, se livrent à des guerres intestines ou se versent tout simplement dans la criminalité. Il arrive parfois de rencontrer des vampires ayant vécu une multitude de vies (hors-la-loi, militant, artisan, homme d'affaire...) mais nombreux sont ceux qui, par un processus de routine, n'arrivent pas à changer de vie. Les spécialistes sont d'accord pour affirmer qu'il s'agit pourtant de la meilleure façon de combattre ces problèmes qui conduisent à l'autodestruction. Malheureusement, ce genre de comportement est très mal vu par la plupart des groupes de vampires, aussi des cellules d'aides ont étés mises en place afin de soutenir les individus en difficulté sur ce point.

Une autre conséquence de leur immortalité est leur structure sociale même : la sociologie identifie de ce côté un comportement qu'elle nomme syndrome de cristallisation (plus simplement cristallisation). Les vampires gardent de profondes racines sociales de l'époque de leur développement (jusqu'à maturité donc 25 ans) et stagnent souvent à cette période. Cela ce traduit par une façon de se vêtir qui n'est plus au goût du jour, des idéaux ou un langage qui n'est pas du tout contemporain ou encore une prise de position plus ou moins radicale en matière de politique. La cristallisation est souvent à l'origine de la formation de groupuscules terroristes extrémistes dans la population vampire, et qui commettent la plupart du temps leurs méfaits dans cette population exclusivement.

La grande majorité de la population vampire est répartie en groupes dont le critère est – sauf exceptions – l'époque de cristallisation et qui ont presque toutes la structure de familles (mafia au sens non criminel). Ces familles sont très conservatrices, renfermées sur elles mêmes, et sont pour les plus puissantes de grands empires économiques sous-jacents qui finances de manière tacite de nombreuses compagnies humaines. Elles ont des accords avec les autres pays et connaissent les limites de leur pouvoir. Étrangement, on ne constate pas de guerres de territoires entre ses familles influentes mais en leur propre sein, il n'est pas rare de voir des sous groupes se battre pour le pouvoir.

Cependant, la population vampire compte également de nombreux individus vivant de manière solitaires, étant pour la plupart des humains étreints sans leur consentement. Dans cette population, le taux de criminalité atteint 44% et constitue la preuve que la principale cause de la criminalité dans la population vampire provient du manque d'information et de suivit et non d'une quelconque tare propre à l'espèce.

Il existe également un très grand nombre de groupuscules de vampires indépendant, officieux, qui exercent parfois une activité lucrative pour subsister. Ces groupuscules prennent des formes aussi varié que des cercles d'intellectuels, de dilettantes, de trafiquants ou encore de services divers accordés aux humains ou aux autres vampires. Certains agissent pour le compte d'une famille, dans ce cas, ils ont l'exclusivité d'un service précise dans lequel ils sont spécialistes.

Comme dit plus haut, les criminel sont souvent des humains étreints qui n'ont pas appris à contrôler leur nouvelle nature et/ou qui la mystifient. Mais on trouve aussi d'anciens membres de familles qui ont décidés de créer la leur, par soucis de vengeance ou d'émancipation, et qui n'arrivent pas à la gérer. Les plus dangereux d'un point de vue social, appelés les agents dérégulateurs de stabilité – ou plus familièrement les apôtres/colporteurs -, sont des individus désabusés, cruels, ou qui souhaitent la domination de la race vampirique, conservant un maximum de mobilité et étreignant un maximum d'humains - avec ou sans leur consentement. Il arrive que certains abandonnent la mobilité pour prendre la forme d'une secte, dans ce cas là, ils sont dit géostatiques et sont communément appelés missionnaires (même si taré est le nom qui revient le plus souvent).
AdminPrivateavatarMessages : 49
Date d'inscription : 09/08/2011

Dogtag
Âge: ? ans
Accréditations: auncune
Domaine de compétences:
Voir le profil de l'utilisateur http://initiative.forums-rpg.com
Revenir en haut Aller en bas

Sociologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Initiative :: Académie :: Les STs :: Vampires.-
Sauter vers: