AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Caractéristiques médicales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Caractéristiques médicales Dim 25 Déc - 19:57

Infectés - Caractéristiques médicales


Le Solanum est un virus affectant le cerveau, plus particulièrement les régions de l'hypothalamus, et du thalamus. Les fonctions principalement affectées sont la faim, qui est extrêmement accrue tout comme la colère et ses hormones correspondantes. En outre, les recherches ont prouvés que la reconnaissance d'autrui est nulle chez les infectés, que les notions de bien et de mal sont totalement éradiquées et que l'association est fortement altéré, ce qui a pour conséquences qu'un infecté ne sait pas ou peu se servir d'un objet simple et encore moins, a fortiori, d'un objet complexe (arme, vêtement, interrupteurs etc.).

L'hypothalamus est la zone du cerveau la plus affecté, particulièrement pour sa fonction hormonale. Le Solanum est un des rares virus comportant des enzymes. Celles-ci affectent particulièrement cette fonction qui se voit modifié et produit des hormones que le corps ne peux, à la base, synthétiser. Elles sont libérés dans le corps et agissent sur les nerfs et l'oxygène. D'autres réactions au niveau du système lymphatique, de la moelle osseuse et de la thyroïde créés une substance de substitution de l'oxygène, du flux sanguin et du système nerveux, permettant à la fois une circulation de l'information neurale et un apport énergétique musculaire.

De ce fait, le sang d'un infecté sera toujours rouge vif et ses mouvements ne seront pas affectés par de multiples blessures. Le seul moyen de neutraliser un infecté est de réduire à néant son centre nerveux, à savoir le cerveau ; la substance, appelé lymphe solanide, ne pouvant remplacer les fonctions cérébrale et ne servant qu'au transport de l'information, le fonctionnement d'un infecté repose donc toujours sur un système centralisé. D'une façon plus pragmatique, la destruction du cerveau ou sa séparation du reste du corps est le seul moyen de tuer un infecté. Attention cependant : si le cerveau est séparé du corps mais pas détruit, il fonctionne encore. Ainsi, une tête d'infecté décapité sera toujours d'un point de vue biologique, nerveux et même cognitif (bien que l'activité cognitive d'un infecté soit quasi-nulle), vivante. La lymphe solanide remplace également la fonction de coagulation, elle permettra donc une guérison des blessures qui se refermeront à une vitesse légèrement inférieure à celle d'un humain.

Le Solanum étant un virus très complexe, est fragile. Il résiste donc peu à l'environnement extérieur, en particulier au froid, et est assez bien combattu par le corps contrairement à d'autres virus bien plus virulents. Cependant, la vitesse de son développement est extrêmement véloce et le virus en lui même est facilement transmissible. Un simple contact avec les muqueuses peut provoquer une contamination du sujet exposé. En moyenne, seule une morsure sur trois donne lieue à une infection, le reste du temps les défenses immunitaires réussissent à neutraliser le virus avant qu'il ne prolifère et n'atteigne le cerveau.

Un sujet infecté est un sujet contaminé dont le virus a su prendre le dessus sur le système immunitaire et contaminer le cerveau. Il faut environ sept heures après exposition au virus pour que les premiers symptômes apparaissent sous forme de fièvres, de légers tremblements (parfois imperceptibles) et, pour certains, de sueurs. Ces symptômes se développent jusqu'à devenir très visibles et désagréables pour le sujet infecté. Puis, à plus ou moins C+12 (douze heures après contamination), ils deviennent plutôt aléatoires : le sujet peut avoir des délires, des excès de violence, avoir des crises de colère, de spasmophilie, des hallucinations, une sensation douloureuse de faim (même s'il mange), une sensation intense de froid, ou – s'il ne s'est pas évanouit à la suite de la manifestation d'un ou de plusieurs de ces symptômes – une suffocation qui lui occasionnera une syncope et un arrêt cardiaque. D'une demie heure à trois heure après la perte de conscience, le sujet sera un infecté complet : il se relèvera, attaquera absolument n'importe qui avec une grande violence et une grande force – ignorant la douleur ou l'intimidation – et se livrera occasionnellement à des actes cannibales.

Les cellules d'un infecté se régénèrent très mal. On estime à dix ans la durée de vie moyenne d'un infecté. On peut remarquer un vieil infecté par la présence de desquamations et de nécroses un peu partout sur son corps. Il est à noter par ailleurs qu'un infecté qui a perdu ses yeux peut apprendre à développer son ouïe avec une extraordinaire rapidité, ce qui le rend presque aussi dangereux qu'un voyant. Un infecté n'est pas très intelligent, voire pas du tout, ce qui fait qu'on peut les piéger assez aisément.


Mythe versus Réalité :

En réalité, on ne peut décemment pas parler de zombie, mais de par l'héritage culturel produit par Hollywood, de nombreux agents les caractérisent ainsi. En vrai, un infecté n'est pas lent, il ne pousse pas les grognements gutturaux qu'on lui connait dans les films et n'a, la plupart du temps, pas de mâchoire inférieure manquante. Son corps ne se détériore qu'au terme d'une longue période de plusieurs années, à moins qu'il n'ait subit d'accident physique entre temps. Ses mouvements ne sont pas non plus engourdis et il est capable de courir aussi vite qu'un humain si ce n'est plus.

Il est capable de se saisir d'un objet pour s'en servir d'arme mais pas plus. Plutôt que d'enclencher une porte, il la défoncera et il est tout juste capable de monter une échelle (il ne peut pas sauter en prenant de l'élan, faire de sauts calculés donc). Les fonctions verbales sont aussi fortement altérés. En général, les infectés n'émettent que des hurlements - qui n'ont toutefois rien d'inhumain - ressemblant à peu près aux cris de quelqu'un de très en colère, car techniquement, ils sont en colère. Il est possible que des bribes de mémoire cognitive leur permette de crier un mot, mais ce mot est proprement aléatoire et les traditionnels "brain" ou "manger" sont à exclure.

Un infecté ne cherche pas à manger systématiquement de la chaire, car la sensation de colère est souvent bien supérieure à celle de faim mais il est fréquent que celui-ci se livre à des actes cannibales si des être humains sont à portée. Il ne fait cependant pas de distinction et attaque aussi tout être vivant dégageant de la chaleur. La lymphe solanide étant en effet froide, le corps d'un infecté avoisine les 14°C environ, c'est d'ailleurs ce qui les empêche de s'entretuer. Ainsi, un infecté récent pourra se faire attaquer par d'autres infectés si ça température corporelle n'a pas encore chuté. Il semble que l'inertie joue un rôle secondaire dans l'arrêt de l'attaque d'un infecté puisque certains d'entre eux continuent de battre des corps sans vie encore une heure après la mort. Cela semble horrible mais c'est en réalité un avantage car il limite pour beaucoup l'augmentation de la population infecté en cas d'infection au Solanum. Cela dit, les cibles en mouvement l'attirent largement, ce qui - en cas de panique général - le conduira inévitablement à abandonner un corps inerte.

Un infecté possède une endurance nettement supérieure à celle de n'importe quel être vivant. C'est très simple : il ne connaît absolument pas la fatigue et s'il devait courir sans s'arrêter, pour une raison ou pour une autre, ses pieds seraient réduit en bouillie avant qu'il ne se mette à s'essouffler. De toute façon, un infecté ne respire que parce que son corps y est biologiquement habitué et que cela fait partie des stimulations provoqués par la colère, son organisme n'ayant nul besoin d'oxygène. Sa force est également supérieure. Il ne ressent par ailleurs pas la douleur excepté celle relative à la température telle une brûlure. Cela s'explique par l'hypothèse selon laquelle le virus tiens à ce que son hôte reste le plus à l'écart possible de ce qui peut lui nuire, les températures extrêmes étant son pire ennemi.
AdminPrivateavatarMessages : 49
Date d'inscription : 09/08/2011

Dogtag
Âge: ? ans
Accréditations: auncune
Domaine de compétences:
Voir le profil de l'utilisateur http://initiative.forums-rpg.com
Revenir en haut Aller en bas

Caractéristiques médicales

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Initiative :: Académie :: Les STs :: Infectés.-
Sauter vers: